Historique

C’est en janvier 1990, que naît le comité Trait d’Union. Celui-ci, parrainé par L’Ancre, élabore ses activités et spécifie de plus en plus ses besoins.  Ses objectifs seront les suivants :

  • Promouvoir les intérêts des personnes atteintes de maladie mentale
  • Participer à la réalisation d’activités spécifiques conçues pour elles

 

Le 31 décembre 1993, « Le Trait d’Union, groupe d’entraide pour les personnes ayant des troubles de santé mentale » reçoit sa charte et devient officiellement un organisme communautaire incorporé et autonome. 

En avril 1994, Le Trait d’Union emménage au 112, avenue de la Gare, à Montmagny. Un conseil d’administration est aussi formé. La première assemblée générale de l’organisme a lieu le 7 juin 1994. Peu de temps après, des rencontres ont aussi débuté avec des membres à Saint-Fabien-de-Panet. 

À l’été 1995, se  crée un point de service à Sainte-Perpétue qui devient les « Nouveaux Sentiers » de la MRC de L’Islet.

En mars 1998, le Conseil Régional de Concertation et de Développement de Chaudière-Appalaches (CRCD) accorde une subvention permettant d’engager une coordonnatrice à l’intégration professionnelle.

En décembre 1996 Le projet Recyclo-jouet ouvre ses portes pendant la période des fêtes. En juin 1998, le projet prend le nom de « La Brocante ».

1999 : début de la concertation pour réaliser un projet d’hébergement communautaire s’adressant aux personnes vivant avec un problème de santé mentale.

Le 26 août 2000, la Joujouthèque ouvre ses portes, elle comptait 240 membres. En octobre 2001, une halte-garderie fut implantée à la Joujouthèque.

En juin 2001, création du comité des membres qui deviendra en 2018, le comité de vie associative. Ce comité a pour but de faciliter la mise en place des activités ludiques et cliniques répondant aux besoins des membres. On y instaure des reconnaissances comme la bénévole de l’année.

Au printemps 2002, le Groupe Thérapeutique des Troubles Anxieux est  mis sur pied.

 En 2002-2003, Le Trait d’Union fête ses 10 ans de soutien et d’entraide. Ce 10e anniversaire a été souligné par notre adhésion au Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) en septembre 2003

Le 1er avril 2003, c’est l’arrivée officielle du Service de Développement et de Maintien en Emploi (SDME)) au Trait d’Union.  Le SDME, constitue un service offert aux personnes qui vivent avec un problème de santé mentale, et qui ont le désir d’entreprendre un parcours en emploi. C’est en 2004-2005 que le souper des travailleurs s’est développé dans la MRC de L’Islet. Dans la même année, les ateliers « J’ai du potentiel et j’y crois » ont été créés et rendus accessibles aux membres des Nouveaux Sentiers. De 2005 à 2006, quelques nouveautés se sont ajoutées à notre service. En 2007, le SDME accompagnait les membres des Nouveaux Sentiers à l’activité de recyclage de jouet à la Maison de la Famille de Saint Pamphile

 En avril 2008, après 9 ans de travail, la Maison Rotary accueille ses premiers résidents.

En 2018, le Trait d’union célèbre ses 10 ans de la maison Rotary, ses 20 du SDME et ses 25 ans de l’entraide.

 En 2018, le Trait s’associe au groupe revivre pour donner des ateliers sur l’autogestion de l’anxiété, Au cours de 2019, d’autres programmes verront le jour comme l’autogestion de la dépression, estime de soi et anxiété en milieu de travail

En 2018, le Trait d’Union travaille sur le projet café qui ouvrira le 1 mai 2019 sous le nom de café Au P’tit bonheur.

En 2019, Le trait d’union dépose une phase 2 du projet d’hébergement qui devrait voir le jour.

Historique du Trait D’Union de 2010 à 2018